Oups !

Canada : Une bière baptisée  » poils pubiens  » au lieu de  » plume  » en Maori, la marque s’excuse….

OUPS  » La consultation d’un représentant maori aurait été une meilleure référence que celle de dictionnaires en ligne  », aurais admis le patron de la brasserie

 

Une bière. Illustration.

    Une brasserie située dans la province d’Alberta (Canada) a présenté des excuses après avoir baptisé une  bière  » Huruhuru  ». Le terme, issu du langage Maori, signifie  » poils pubiens  » et non  » plume  » comme la brasserie le croyait initialement .

  L’établissement vend depuis deux ans la bière  » Huruhuru – The Feather  » (la plume), brassée avec des houblons de Nouvelle-Zélande. Mais début août, un Maori a expliqué sur Facebook que dans sa langue, le mot Huruhuru ne voulait pas dire plume mais plutôt poils pubiens.  Selon lui ,il aurait  été  » prudent et respectueux  » de consulter un expert du Te Reo Maori, la langue des Maoris, .

Baptisée grâce à des dictionnaires en ligne

  Le patron de la brasserie a indiqué qu’il n’avait pas l’intention  » de s’approprier ou d’offenser la culture ou le peuple maoris  ». Mike Patriquin présente des  » excuses à tous ceux qui ont pu se sentir offensés  ».

 » Nous reconnaissons que nous n’avons pas envisagé que Huruhuru pouvait être compris comme une référence à des poils pubiens  », précise le gérant.  » La consultation d’un représentant maori aurait été une meilleure référence que celle de dictionnaires en ligne.  » La bière sera prochainement rebaptisée.

 »A d’autre dénicheur de merles  »….

  Comme chacun sait , je présume , cette expression  ( qu’ emploie encore ici ) signifie : faire comprendre à ceux qui nous ont trompé  , fait une  » farce  » , qu’on sait ce qu’ils ont fait et qu’on ne se laissera pas avoir de nouveau …
   J’ai cherché un peu pour connaitre l’origine de cette expression, locution proverbiale  et j’ai trouvé ce qui suit dans un  » vieux livre  » :
Le merle blanc

Le merle blanc (image du net ) 

 »  Un paysan, s’étant accusé à confesse d’avoir brisé une haie pour aller reconnaître un nid de merles, le confesseur lui demanda s’il avait enlevé les merles.  » Non  », répondit le paysan ; »  ils n’étaient pas encore assez gros Résultat d’images pour images nichée de merles ; je les ai laissés pour qu’ils puissent croître jusqu’à samedi ; j’irai alors les dénicher, afin de les faire fricasser dimanche  ». Que fit le curé curé. Il profita du renseignement (qui pourtant lui avait été donné sous le sceau du secret), et s’en alla le vendredi matin dénicher lui-même les oiseaux. Le samedi, le paysan se leva de grand matin, mais trouva la place vide…..

 » Il en fut d’abord consterné , puis il se douta que le curé lui avait fait une supercherie ; néanmoins il n’osa rien dire. Quelque temps après, le paysan qui avait encore sur le cœur le tour que lui avait joué le curé retourna à confesse. Le prêtre lui posa une question sur une particularité de son existence ; mais le paysan, se méfiant de lui, répondit par ces mots :  » A d’autres, dénicheur de merles ; je ne me laisse pas attraper deux fois.  »

   Le récit de cette anecdote nous  apprend l’usage que l’on doit faire de cette locution proverbiale. On l’emploie contre ceux que l’on croit vous avoir trompé à votre insu, pour leur faire comprendre  qu’on n’ignore pas ce qu’ils ont fait et que l’on ne veut pas être de nouveau leur dupe.

Top 10 des lois les plus insolites encore en vigueur en France

  Plus de 10.500 lois, de 127.000 décrets, de 7.400 traités, de 17.000 textes communautaires en vigueur. Certains datent du Moyen Âge, d’autres de la Révolution française, ou encore du régime de Vichy. Tous sont parfaitement légaux aux yeux de la loi française, et ce malgré la volonté de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNDH) d’épurer cet énorme bordel législatif qui regorge de lois plus désuètes les unes que les autres, mais demeurées dans les textes parce que personne n’a pris la peine (et le temps) de les abroger. Nul n’est censé ignorer la loi. Nous sommes prévenus :

1) Il est interdit à tout propriétaire d’appeler son cochon Napoléon

Mais vous avez le droit de l’appeler Jean-Marie.( Le Pen ) 

2) Tous les citoyens se doivent d’avoir chez eux une botte de foin, juste au cas où le roi passerait avec son cheval !

   Ne fonctionne qu’avec le roi. Tant qu’on aura un président de la République comme boss, pas de soucis, personne ne vous emmerdera.

3) Il est interdit de s’embrasser sur les rails d’un train

Et d’y poser des explosifs. ( Petit rappel jamais inutile ).

4 ) Le propriétaire d’un bien immobilier l’est également du « dessus et du dessous », c’est-à-dire qu‘il possède légalement l’espace aérien de son bien ainsi que l’espace souterrain

Cependant , si  vous vous aventuriez dans la formidable aventure de la recherche pétrolière, sachez toutefois que vous devez bénéficier d’une autorisation de l’État pour le faire…( Pas cons les mecs ) .

5) De 8 heures à 20 heures, les radios françaises sont dans l’obligation de passer sur leurs ondes 70% de musique exclusivement française

…….

6 ) À Paris, une poubelle est considérée comme une arme mortelle par les autorités locales

Les éboueurs sont des sortes de démineurs ambulants, en fait…. Gloire à eux.

7) Aucune boisson alcoolisée n’est officiellement autorisée sur le lieu de travail. Mis à part la bière, le poiré, le cidre et le vin….

 

8 ) Les ovnis n’ont pas le droit d’atterrir à Châteauneuf du Pape

 Une loi mise en place par le maire dans les années 50 pour rassurer les habitants de sa commune et qui est toujours en vigueur parce qu’elle fait partie de l’histoire de la ville.

9) A Laigneville dans l’Oise, il est interdit de mourir chez soi

Mais promis, si ça  arrive le mort  n’ira pas en prison. En fait, cet arrêté municipal a été créé pour alerter sur les déserts médicaux, gros problème dans le coin.

10) Jusqu’en 2012, toute femme désirant s’habiller en homme devait en demander l’autorisation officielle auprès de la Préfecture de police

Enfin, c’est ce que demandait la loi, qu’évidemment personne ne respectait. Reste à savoir pourquoi on l’a abrogée, vu qu’elle n’était pas appliquée.

 » Pour des prunes  »…..

   Tout à l’heure , en début d’après-midi , je suis sorti pour acheter ma dose de nicotine journalière et , éventuellement quelques  » trucs  » nécessaires à ma survie ….Mais , au moment de payer ( avec ma carte bancaire ) :  » Paiement refusé  » fut le verdict de l’engin ! ( effectivement , mon compte est largement à découvert ) ….Bref , comme on dit ( chez moi en tous cas ) , j’ai fait  » tout çà pour des prunes  » ( le plus dur va être les clops ! )
    Je me suis demandé d’où venait cette expression ? Et je n’ai trouvé que ceci : 
    » On a fait tout ca pour des prunes… » Autrement dit, pour rien ! (Enfin si, pour des prunes ) …… Mais pourquoi pas des pommes, des poires, des fraises ? La prune est-elle un fruit sans valeur ? 
Logo Prunes
   Il semblerait que cette expression ne soit pas une simple image ; elle ferait bien référence à de vrais fruits, plus précisément aux Prunes de Damas. Mais pour mieux comprendre , revenir longtemps en arrière dans le temps est nécessaire !
       Plus précisément au 12è siècle : Louis VII Résultat d’images pour louis vii le jeune souhaite réaliser une croisade pour expier un pêché qui le tourmentait particulièrement : l’incendie d’une Eglise où des personnes s’étaient réfugiées. Cette croisade (la seconde de l’Histoire) est alors lancée par Bernard de Clervaux  Résultat d’images pour bernard de clairvaux illustration jpg  en 1146 : selon son discours, c’est la promesse de l’absolution absolue de tous les pêchés pour ceux qui y prendront part. Cependant , malgré les foules qui se mettent en route, tout ne se passe pas comme prévu…
  Le 23 juillet 1148, ce qui reste de la foule de Croisés décide de monter un siège contre la ville de Damas, en Syrie. Ils arrivent par l’ouest de la ville, voulant profiter des vergers comme source d’approvisionnement.
   Optimistes, ils pensent en finir avec le siège très rapidement.  En effet , le siège ne durera que 4 jours, mais pas du tout à l’honneur des Croisés : sous les jets continus de flèches, ils décideront de s’établir dans la plaine, moins fortifiée et protégée. Ils s’y trouvent très vite  harassés par le soleil, privés de vivres et d’eau,. C’est un véritable fiasco pour les assaillants qui décident de lever le siège le 28 juillet 1148.
   Le siège de Damas est un nouvel échec de cette seconde croisade qui se finira sans aucun des résultats attendus… De ce siège  »passager  », les croisés n’auront rapportés qu’une nouvelle variété de fruits, des petites prunes trouvées dans les vergers de la ville. Ils ne seront allés à Damas, en somme, « que pour des prunes »  ( nommée  » prune de Damas ) : Pour rien ou presque.
                                          ____________________________
   J’ai lu aussi une autre  » explication  » plus simple et surtout plus drôle  : Quand la saison est bonne , il y a des prunes à volonté , plus qu’il n’en faut, du coup , elles ne se vendaient pas bien , pas cher sur le marché  ( pas plus que les haricots ou les nèfles ) , on en nourrissait même le bétail …Ce qui fait que j’ai lu cette anecdote : Une brave fermière Résultat d’images pour illustrations fermière au moyen âgede Corrèze offre un plein panier de prunes au curé du village qui lui dit :  » C’est trop gentil, ma bonne dame , il ne fallait pas  » 
      La fermière :  » C’est rien monsieur le curé Résultat d’images pour illustrations prêtre au moyen-âge, les cochons n’en veulent plus  ! » Résultat d’images pour illustrations cochons

 » péchés mignons » …

Les  » péchés mignons  » des stars de l’Histoire…

Le cocktail antique du roi Midas

Le cocktail antique du roi Midas :

   Des études réalisées au début des années 2000 sur des bols à boire provenant de la tombe de Midas ont révélé la composition des breuvages du roi de Phrygie qui régna de 715 à 676 av. J.-C. en Asie Mineure. Le souverain, connu pour changer en or tout ce qu’il touchait, n’avait peur de rien en matière de cocktail ! Il étanchait sa soif d’un mélange de bière d’orge, de vin et d’hydromel. Cette boisson, connue en Grèce sous le nom de kykeon, accompagnait de grands barbecues de plein air où rôtissaient des chèvres et des moutons épicés.

Les lasagnes aux raviolis de Frédéric II

Les lasagnes aux raviolis de Frédéric II :

   Bien avant Marco Polo et la légende de leur importation en Europe, les princes mangeaient déjà des pâtes ! Au XIIIe siècle, l’empereur du Saint Empire romain germanique, installé avec sa cour à Naples, en était friand. Son livre de cuisine (Liber de coquina), le plus ancien manuscrit culinaire, aujourd’hui conservé à la Bibliothèque nationale de France, donne sa recette favorite : Une tourte de lasagnes aux raviolis: Grosso modo, un rouleau et demi de pâte brisée, 400 g de lasagnes, une dizaine de raviolis frais, 1 kilo de saucisse, des œufs durs, de la mozzarella, montés couche après couche… Plutôt roboratif !

Le puits d’amour de la Pompadour

Le puits d’amour de la Pompadour :

   Pour Jeanne Poisson, marquise de Pompadour, ce petit gâteau est une preuve d’amour que son amant, le roi Louis XV, lui offre souvent ! A l’époque, cette pâtisserie était remplie de gelée de groseille à la place de la crème vanillée d’ aujourd’hui. Mais ce qui fait tant craquer la favorite du monarque, c’est la pâte feuilletée ! Vive le beurre !

La tête de veau de Chirac

La tête de veau de J.Chirac :

   S’il est un produit qui lui colle à la peau ( en plus de la pomme dont il fit son emblème pour la campagne présidentielle de 1995 ) c’est la tête de veau ! En 1992, lorsque Jacques Chirac fête ses 60 ans Aux Charpentiers, rue Mabillon à Paris, c’est autour de cette spécialité maison. Le message est clair : loin du parisianisme, ce plat canaille du terroir rappelle ses attaches en Corrèze, ses origines et son fief électoral. Plutôt osé en pleine crise sanitaire de la vache folle.

Le champagne Drappier de De Gaulle

Le champagne Drappier de De Gaulle :

   Dans les années 1960, Charles de Gaulle séjourne dans sa propriété de la Boisserie, à Colombey-les-Deux-Eglises (52). Depuis son bureau, il aperçoit le vignoble de la maison de champagne Drappier. Le général ne tarde pas à devenir un adepte de sa production Extra Dry, riche en pinot noir (80%), qui présente une mousse aérienne et des notes légèrement confites. Il s’agit d’une cuvée peu sucrée, contrairement aux habitudes qui prédominent à l’époque.

   Commande est passée : Drappier devient durant dix ans le fournisseur exclusif des dîners privés à Colombey.

L’omelette aux écrevisses de George Sand

L’omelette aux écrevisses de George Sand :

   Avec la littérature, la gastronomie est l’autre passion de l’auteure de La Mare au diable. Très attachés au terroir de son Berry, les carnets de cuisine de George Sand compilent quelque 700 recettes ! Critique gastronomique à ses heures, cette épicurienne recevait dans son château de Nohant doté d’un potager, d’un verger et d’une serre où poussaient des ananas. Potages, gibiers, sablés… régalaient ses convives, des écrivains comme Gustave Flaubert, Théophile Gautier, Dumas fils ou Honoré de Balzac et des artistes tels son amant Chopin ou le peintre Delacroix. Son mets  » chouchou  » ? L’omelette aux queues d’écrevisses  ?  :  » Faites cuire les écrevisses à l’eau sans assaisonnement, épluchez-les, mettez-les cuire dans le beurre, et glissez-les toutes chaudes dans l’omelette aux trois quarts faite » (extrait de Carnets de voyage à Gargilesse, 1858).

Les petits pois de Louis XIV

Les petits pois de Louis XIV :

  Le Roi-Soleil, doté d’un appétit d’ogre, avait une passion pour les… petits pois. A la cour, ils sont de tous les repas et cuisinés à toutes les sauces. Et quand ce n’est pas la saison, les cuisiniers vont jusqu’à déguiser des légumes verts en petits pois.! Les courtisans, toujours prompts à copier les goûts de leur souverain, s’en entichent également :  » Le chapitre des pois dure toujours. L’impatience d’en manger, le plaisir d’en avoir mangé, et la joie d’en manger encore […]. C’est une mode, une fureur  » (  madame de Sévigné ).

Le petit sourire …

Un malentendu

C’est l’histoire de deux jumeaux,jumeaux Robert et Richard.

   Robert était propriétaire d’une vieille barque  barque . Par pure coïncidence, la femme de Richard est morte la même journée que la barque de Robert coula.

   Quelques jours plus tard, une veille dame vieille damevoit Robert et le méprend pour son frère Richard et la conversation s’engage:
– Je suis terriblement désolé, j’ai entendu parler de votre perte. Vous devez être atterré.
Robert pense que la veille dame parle de sa barque et dit :
 » En fait ,je suis content de m’en être enfin débarrassé. Elle était une veille chose pourrie déjà en partant. Elle avait le bas tout ratatiné et elle sentait le poisson mort. Elle perdait constamment son eau et elle avait aussi un gros trou en avant. Toutes les fois que je l’utilisais, son trou devenait de plus en plus grand et elle mouillait comme c’est pas possible. Je crois que ce qui l’a achevé, c’est quand je l’ai loué à ces quatre gars qui cherchaient quelque chose pour s’amuser. Je les avait averti quelle n’était pas très bonne, mais ils voulaient s’en servir quand même. Les crétins ont essayés d’y monter tous en même temps et elle a fendu en plein milieu  ».
La veille femme perdit alors connaissance…

Arnaque  » à l’étiquette  »

   Fin septembre, un client d’un hypermarché du Nord a essayé de passer en caisse avec un carton de bouteilles dont il avait changé l’étiquette de prix :

    Un client d’un hypermarché de Béthune (Pas-de-Calais), a récemment tenté d’escroquer le magasin avec une supercherie très simple. Il est passé en caisse avec un carton de bouteilles de vin vin carton à 1.400 € dont il avait changé l’étiquette pour y apposer le prix de 19,96 €. Ce prix  dérisoire qui a évidemment alerté la caissière qui a rapidement remarqué que ce prix ne pouvait correspondre à la valeur du produit.

Laissé libre:
   Le client ( un ressortissant roumain )  a été arrêté par la police pour tentative de vol, et placé en garde à vue au commissariat. Il en est  ressorti libre car le parquet de Béthune a décidé de classer l’affaire sans suite. ( C’est-à-dire qu’il ne sera pas jugé pour ces faits. )

  La technique du changement d’étiquettes n’est pas nouvelle pour les voleurs en supermarché. Elle est cependant  facilement détectée quand l’écart entre le prix affiché et la valeur apparente du produit est important.
  En janvier dernier, dans le  Nord aussi , deux femmes avaient échangé les étiquettes de meubles avec des produits nettement moins chers mais avec un très important écart de prix final, au Ikea de Saint-Priest, en faisant passer la facture en caisse de 507 à… 2 €. !!!!!

 

  PS4 PS4 au poids :

   En 2018, un Niçois avait tenté d’acheter une PS4 avec un stratagème un peu différent. Il avait pesé la console sur la balance balance supermarché des fruits et légumes puis remplacé l’étiquette originale. ( Ou comment acheter des produits high-tech au poids ) lol .

Un sourire………..

Le  » petit chaperon rouge  » …….

chaperon rouge

   Le petit chaperon rouge va voir sa grand-mère quand, tout à coup, elle aperçoit le grand méchant loup tapi derrière un buisson.

  – Oh ! Comme vous avez de grands yeux, lui dit-elle.

  Et le loup s’enfuit sans demander son reste…

   Un peu plus loin sur son chemin, le petit chaperon rouge voit le même loup caché derrière un arbre :

  – Oh ! Comme vous avez de grandes oreilles, lui dit-elle.

Et le loup de s’enfuit à nouveau.

  Un peu intrigué par ce comportement, le petit chaperon rouge poursuit néanmoins son chemin.

   Au bout de 2 km, elle revoit le loup, caché cette fois derrière une borne kilométrique.

– Oh ! Comme vous avez de grandes dents, lui dit-elle.

Alors le loup se met à hurler :loup arbre

– Mais tu vas me laisser faire mes besoins tranquille, oui ?!

 » prendre des vessie pour des lanternes  »

Comme chacun le sait,c’est se tromper sur tous les points
  Ce proverbe aurait  fourni au marquis de Bièvre un de ses plus jolis calembours. Un jour que l’on parlait dans une société du chirurgien Daran, inventeur des sondes en gomme élastique, une dame lui demanda : Quel est donc ce Daran dont il est si souvent question ?

    –  » Madame, » répondit-il,   » c’est un homme qui prend des vessies pour des lanternes. »

  Les Romains faisaient des lanternes avec des vessies de porc et ne les trouvaient pas moins lumineuses que des lanternes de corne. Le poète latin Martial a fait une épigramme qui est la 62e de son XIVe livre, en faisant parler ainsi une lanterne de vessie :
  » Cornea si non sum, numquid sum fuscior ? Aut me
Vesicam contra qui venit esse putat. »
  La traduction : Pour n’être pas de corne, en suis je moins brillante ? Et celui qui vient vers moi pense-t-il que je sois une vessie ?

   Les Italiens disent : Prendere luccole por lanterne, ce qui signifie : Prendre des vers luisants pour des lanternes.