Même pris en faute….

......restons précis :

Difficile de trouver une faute dans les écrits d’Emile Littré :

Résultat d’images pour émile littré

Qui était ce monsieur ?

Émile Littré (Maximilien Paul), né à Paris le 1 er février 1801 et mort à Paris le 2 juin 1881( à 80 ans ) est un médecin, lexicographe, philosophe et homme politique français, surtout connu pour son Dictionnaire de la langue française, appelé  » le Littré  ».

Résultat d’images pour Dictionnaire '' Littré'' images , photos

Bref revenons en au véritable sujet de ce petit billet :

Une anecdote à son sujet raconte qu’il corrigeait les fautes de tout le monde , y compris dans les situations les plus  » incongrues  » : Alors que son épouse le découvrit un jour dans la chambre avec la bonne , elle s’exclama :  » Ah , monsieur , je suis surprise  »….Et Littré se rhabillant , de lui répondre :  » Non , madame , vous êtes étonnée . C’est nous qui sommes surpris ….. » ( d’où le titre du billet )

lol

La chandelle….

Comme chacun sait , l’expression  » tenir la chandelle  » signifie que l’on se sent de trop, que l’on se sent mal à l’aise en présence d’un couple, ne pas savoir ou se mettre et même s’en retrouver gêné , ennuyé voire en colère car le couple semble dans son monde rien qu’à lui ou flirte, par exemple.

 

Origine de cette expression ?


Aujourd’hui l’expression a donc un sens figuré mais à l’époque de son origine, au XIXème siècle, elle était utilisée littéralement !: Lorsqu’un couple marié souhaitait avoir des rapports sexuels, il faisait appel à une femme de chambre ou un valet afin qu’ils éclairent la pièce en tenant une chandelle pendant toute la durée des ébats du couple.!!!!! De là, en imaginant l’embarras occasionné par une telle  » mission  » au valet ou la femme de chambre, l’expression a donc pris le sens qu’on lui connait maintenant.

________________________

 » économiser le bouts de chandelles  » ?

Vers 1780 , les 6 valets de chambres de Louis XVI récupéraient les  » fonds de bougies  » des appartements du roi à Versailles ,Fontainebleau et Compiègne …..But de la manœuvre ? Ils comptaient les revendre à des ciriers afin d’arrondir leurs fins de mois !

La cire , une matière rare et précieuse :

A l’époque , la cire est encore une denrée rare et précieuse : Nobles et bourgeois laissaient leurs domestiques s’adonner à cette pratique du trafic de cire car le profit à en tirer leurs semblaient dérisoire ….D’où l’expression quelque peu méprisante :  » Faire des économies de bouts de chandelles  » ……Toujours utilisée aujourd’hui en parlant d’une personne qu’on croit / juge avare par exemple …..

Le businessman le plus chanceux de l’Histoire ! ?

son nom ?

Timothy DexterRésultat d’images pour timothy dexter

le  » businessman  » le plus chanceux de l’Histoire :

   Cet homme d’affaires américain a ,  parait il , compilé les erreurs grotesques durant toute sa carrière, mais est systématiquement  » retombé sur ses pattes  » grâce à des éléments externes qu’il ne pouvait absolument pas contrôler ….

   Il  naquit en 1747 dans la petite ville de Malden au Massachusetts, ( à moins de dix kilomètres de Boston ). Sa famille est relativement pauvre et vit modestement.       Le jeune garçon  quitte l’école à l’âge de huit ans afin d’apprendre à fabriquer des vêtements et aider ainsi  ses proches à subvenir à leurs besoins. Il mène une vie tranquille jusqu’à ses vingt-deux ans, où il séduit et épouse Elizabeth Frothingham, une riche veuve. Cet évènement va changer son existence pour toujours : il abandonne son métier manuel et se reconvertit dans les affaires en utilisant la fortune de sa femme.!

  La première de ses décisions contestables est d’investir une très grande partie de son argent dans les  » Continental Dollars  », une monnaie créée par les révolutionnaires américains qui souhaitent arracher leur indépendance aux mains des colons anglais.           Donc Timothy est  en possession d’une réserve impressionnante de cette nouvelle devise, mais il est toutefois presque ruiné. En effet, aucun magasin ne l’accepte encore et chaque commerçant qu’il rencontre refuse de lui échanger la moindre marchandise contre ces morceaux de papier qui ne valent rien à leurs yeux. Cette situation replonge Dexter dans la précarité qu’il a connue dans son enfance, et ceci pour une période d’une dizaine d’années. c’est alors qu’ intervient son premier coup de chance formidable : en 1790, les États-Unis sont indépendants et ratifient leur nouvelle Constitution qui stipule que dorénavant, la seule monnaie officielle du pays sera le Continental Dollarcontinental dollar    . Du jour au lendemain, sans avoir eu aucun moyen d’anticiper une telle décision politique, Timothy devient l’un des hommes les plus riches du Nouveau Monde.

Cette chance inespérée, accompagnée d’ une éducation plus que limitée due à sa jeunesse passée à travailler et non sur les bancs de l’école, attire les foudres des autres investisseurs américains. Ceux-ci souhaitent lui jouer de mauvais tours afin de lui faire perdre l’argent qu’il a, selon eux, mal acquis. Dans ce but, ils lui donnent des conseils de business aberrants, que Dexter s’empresse de suivre. Par exemple, ses  » amis  » insistent pour qu’il envoie une cargaison de gants en Polynésie, prétextant qu’il s’agit d’une mode locale et que sa marchandise fera fureur dans cette zone où les températures dépassent très fréquemment les trente degrés.!!!!! Il  » tombe dans le panneau  » et investit une partie de son argent pour envoyer des vêtements chauds à l’autre bout du monde.

    Mais , encoure  » coup de chance  » : Lorsque ses bateaux y arrivent, ils croisent des marins portugais qui doivent se rendre en Sibérie et en Chine. L’intégralité des gants en cuir est vendue en quelques jours et Timothy ne manque pas de remercier chaleureusement son  » ami  » pour le  » bon conseil  ».

Ce  » cirque  » se prolonge sur plusieurs années : à chaque fois, quelqu’un lui propose un investissement dénué de tout sens et il suit les conseils qu’on lui donne aveuglément sans aucune exception. Il lui est par exemple indiqué d’envoyer du charbon au nord de l’Angleterre, à Newcastle. Dans une ville dont l’une des activités premières est justement l’extraction de charbon. Une fois de plus, la bonne étoile de Timothy lui sauve la mise : lorsque ses bateaux arrivent dans le port de la ville, une grève des mineurs est en cours depuis deux jours. Le carbone vient à manquer et la cargaison de cet homme d’affaires américain tombe à point nommé. Une nouvelle fois, tout est acheté en quelques heures et les navires rentrent au Massachusetts les caisses pleines.!!!!!

 

On peut encore, entre autres, citer l’épisode au cours duquel on lui conseille d’envoyer des poêles à réchauffer (utilisées pour garder les moutons au chaud durant l’hiver) dans les Caraïbes, ce qu’il s’empresse bien entendu de faire. Lorsqu’elles arrivent à destination, elles sont vendues  pour servir dans l’industrie de la mélasse. Il fait parvenir dans cette même région tropicale de la laine, qui est finalement achetée par des commerçants asiatiques qui passaient par là afin de la revendre en Sibérie.

    La vie de Timothy Dexter a de quoi prêter à sourire, également dans ses épisodes les plus sombres. En effet, les relations qu’il entretient avec sa femme et ses deux enfants se dégradent au fil du temps. Il en arrive à annoncer à ses visiteurs que son épouse est décédée (ce qui est faux) et que la personne qu’ils voient dans la maison est son fantôme. Il va même jusqu’à simuler sa propre mort afin de se rendre compte de comment les gens réagissent à la nouvelle. Plus de trois mille amis se rendent à sa veillée funèbre, mais sa femme ne verse pas une larme. Pour la punir pour ce manque de considération, il met fin à la supercherie et la bat.

Oups !

Canada : Une bière baptisée  » poils pubiens  » au lieu de  » plume  » en Maori, la marque s’excuse….

OUPS  » La consultation d’un représentant maori aurait été une meilleure référence que celle de dictionnaires en ligne  », aurais admis le patron de la brasserie

 

Une bière. Illustration.

    Une brasserie située dans la province d’Alberta (Canada) a présenté des excuses après avoir baptisé une  bière  » Huruhuru  ». Le terme, issu du langage Maori, signifie  » poils pubiens  » et non  » plume  » comme la brasserie le croyait initialement .

  L’établissement vend depuis deux ans la bière  » Huruhuru – The Feather  » (la plume), brassée avec des houblons de Nouvelle-Zélande. Mais début août, un Maori a expliqué sur Facebook que dans sa langue, le mot Huruhuru ne voulait pas dire plume mais plutôt poils pubiens.  Selon lui ,il aurait  été  » prudent et respectueux  » de consulter un expert du Te Reo Maori, la langue des Maoris, .

Baptisée grâce à des dictionnaires en ligne

  Le patron de la brasserie a indiqué qu’il n’avait pas l’intention  » de s’approprier ou d’offenser la culture ou le peuple maoris  ». Mike Patriquin présente des  » excuses à tous ceux qui ont pu se sentir offensés  ».

 » Nous reconnaissons que nous n’avons pas envisagé que Huruhuru pouvait être compris comme une référence à des poils pubiens  », précise le gérant.  » La consultation d’un représentant maori aurait été une meilleure référence que celle de dictionnaires en ligne.  » La bière sera prochainement rebaptisée.

L’incroyable histoire de Mike le poulet sans tête !!!!

MikeTheHeadlessChicken.jpg

 Son histoire est parfois considérée comme un canular, et son propriétaire l’a emmené à l’université d’Utah à Salt Lake City pour démentir la rumeur. Il est encore aujourd’hui impossible de confirmer l’histoire

   Mike le poulet sans tête (20 avril 1945 – 17 mars 1947), également connu sous le nom de Miracle Mike était un poulet  » Wyandotte  » ?  qui a vécu pendant 18 mois après que sa tête avait été coupée. Bien que l’histoire a été pensé par beaucoup pour être un canular, le propriétaire de l’oiseau l’a emmené à l’Université de l’Utah à Salt Lake City pour établir les faits…

La décapitation :

    Le 10 septembre 1945, l’agriculteur Lloyd Olsen Résultat d’images pour agriculteur lloyd olsen  de Fruita, Colorado, avait l’intention de dîner avec sa belle-mère et a été envoyé à la cour par sa femme pour ramener un poulet. Olsen a choisi un poulet Wyandotte de cinq mois et demi nommé Mike. La hache a enlevé la majeure partie de la tête, mais a manqué la veine jugulaire, laissant une oreille et la plupart du tronc cérébral intact. 

   En raison de la tentative ratée d’Olsen de décapiter Mike, le poulet était encore capable de s’équilibrer sur une perche et de marcher maladroitement. Il a essayé de  picorer pour la nourriture, et le corbeau, mais avec un succès limité; son  » oe  » ?? se composait d’un bruit de gargouillement fait dans sa gorge. Comme   Mike n’est pas mort, Olsen décide plutôt de s’occuper de l’oiseau. Il lui a donné un mélange de lait et d’eau par l’intermédiaire d’une pipette, et lui a donné de petits grains de maïs et de vers.

Il ( le poulet lol )  meurt en mars 1947, dans un motel de Phoenix. Ses propriétaires auraient oublié la seringue permettant de dégager le mucus de sa gorge sur le lieu de la foire et il meurt étouffé. Cependant, pendant plusieurs années, Lloyd Olsen nie avoir laissé mourir l’animal et affirme l’avoir vendu  !?

Hypothèses concernant sa survie :

Dans des conditions normales, un poulet décapité ne survit pas plus d’une quinzaine de minutes…..

  Selon un chercheur de l’université de Newcastle, le fait que la tête ait été coupée à ras aurait permis la conservation de 80 % de son cerveau en masse, permettant ainsi de conserver différentes fonctions vitales comme le battement cardiaque, la respiration et la digestion. Un caillot sanguin aurait pu se former rapidement après la décapitation, empêchant qu’il ne se vide de son sang.

   Lors de la visite de Mike, les scientifiques de l’université de l’Utah auraient émis l’hypothèse selon laquelle le tronc cérébral aurait été conservé ainsi que la carotide.    Cependant, cette hypothèse a été invalidée et aucune trace ne reste de cette affirmation dans les archives de l’université

Journée du poulet sans tête !

Depuis 1999 et chaque année, la ville de Fruita fête la journée de Mike le poulet sans tête (Mike the Headless Chicken Festival en anglais) au mois de mai . Une statue a été érigée en sa mémoire dans la même ville !!!!!

Premier vide-greniers d’Europe, réservé aux naturistes……

   Aux Sables d’Olonne ce dimanche 30/06, se tenait le premier vide-greniers d’Europe, réservé aux naturistes.

   Près d’une centaine de personnes se sont promenées nues dans les allées de cette brocante insolite.

 » Bon, chérie, qu’est ce qu’on fait, on y va ?  » Ce couple de Vendéens hésite. Il faut dire que le vide-greniers qui se déroule à quelques mètres d’eux est pour le moins insolite. Dimanche  , aux Sables d’Olonne, il est réservé aux naturistes. Une première en Europe.      » On vous demande de respecter notre philosophie, rappelle à l’entrée à chaque personne, Christian, président de l’association naturiste vendéenne et co-organisateur de l’événement. Vous avez le vestiaire en entrant à gauche. On vous demande de vous déshabiller et de ne garder que le masque et vos chaussures.  »

   C’est Nehru Hattais, le propriétaire du vide-greniers permanent des Olonnes et naturiste occasionnel, qui en a eu l’idée il y a un peu plus d’un mois. Il l’a soumise aux associations naturistes et tout s’est accéléré.  » C’était un concept original, confie Ludovic Richard, président d’ Happy Nat, asso co-organisatrice. Et ça allait bien avec notre état d’esprit : ici, on recycle plutôt que de jeter. On avait l’occasion avec ce vide-greniers de joindre l’utile à l’agréable.  » La date est vite trouvée : le premier week-end de juillet, ça tombe bien, c’est la journée internationale du sans maillot.

Quelques messages d’insultes…

    De 9 h à 17 h, une centaine de personnes est venue chiner dans ce grand bâtiment de 600 m2 (dont les vitres ont été occultées) du vide grenier permanent des Olonnes, créée il y a six mois. 150 boxes, avec des articles aussi différents les uns que les autres (bibelots, livres, vêtements etc.), ont été installés.  » J’ai reçu trois messages d’insultes sur Internet, regrette Nehru Hattais. On me disait que j’étais un sale dégoûtant de faire ça ou que c’était un bon moyen d’attraper le Covid-19. Je rappelle juste que le coronavirus, jusqu’à preuve du contraire, ne se propage pas par les autres orifices que la bouche et le nez…  »

Certains ont réalisé leur première expérience naturiste ce dimanche.
Certains ont réalisé leur première expérience naturiste ce dimanche. 

Le public est majoritairement composé de pratiquants du naturisme. Comme Laurine, 19 ans, et Hugo, 20 ans, de Saint-Philbert-de-Grand-Lieu par exemple.  » C’était vraiment super, lâchent-ils en chœur. On a acheté pas mal de choses. L’ambiance était sympa car on se connaît quasiment tous entre adhérents d’assos.  » Ou comme Jeff, 25 ans,  » naturiste de plage, mais pas adhérent d’association » » qui n’est pas du tout effrayé quand on lui indique qu’il va falloir se dévêtir.

 » On peut entrer quand même habillé ?  »

     D’autres sont plus rétifs à l’idée de se retrouver en tenue d’Adam et Eve. Un couple de sexagénaires, originaire des Sables d’Olonne, avoue son plaisir de pouvoir se balader enfin dans un vide-greniers, après plusieurs semaines d’interdiction.  » Mais euh…, il faut vraiment qu’on se dévêtisse ? On ne peut pas entrer habillé ?  » , lance, un peu mal à l’aise, le mari, avec son masque à la main. Aucune exception. Le couple fera demi-tour, sans pénétrer dans le grand bâtiment, avec le sourire.  » Cela ne me dérange pas, mais je ne me vois pas me déshabiller aujourd’hui…  », justifiera la femme.

   Quelques minutes plus tard, un père, avec ses deux filles, lance quelque peu énervé :      »Non, mais c’est quoi ce délire ? Faut être tout nus pour entrer ?  » Aussitôt arrivé, aussitôt reparti. Pas le cas de David, un Mayennais de 42 ans.  » Je n’ai jamais fait de naturisme, j’ai envie d’essayer car j’y pense depuis un moment. C’est l’occasion pour moi aujourd’hui.  » Quelques secondes plus tard, le voilà privé de textile à flâner dans les allées de la brocante.  »C’était sympa, pourquoi pas le refaire ?  », confie-t-il en sortant, les mains vides.  » L’essayer, c’est l’adopter  », rit au loin, un des organisateurs.

Rien…?

    La langue française est riche et…..curieuse : Tout le monde connait cette chanson  où il est sujet de  » rien  »…..Pourtant…..

….. si  »rien  » , on ne peut le nier ( nier qui , en plus , les lettres mêlées donne  » rien  » )lol …..Pourtant disais je , j’ai lu que  » rien  » , avant de devenir  »  rien  » était bel et bien quelque chose ! 

Souvenir ( sur ce sujet )

 

Pour finir….

….Un groupe que j’ai découvert il y a peu , j’aime bien  :   » Les Guoguettes  » (parodies )….certaines DEJA MISES !

 Qui sont ils ?

   Depuis 2013 « Les Goguettes (en trio mais à quatre) » ce sont : des centaines de parodies, près de 50.000 spectateurs, plus de 200 spectacles dans toute la France (+1 au Luxembourg), plus de 12 millions de vues sur leur chaîne YouTube, 2 triomphes au Festival d’Avignon, une douzaine de cravates noires un peu usées et 3 blagues sur Krasucki.

   En 6 ans de carrière, on peut dire que « Les Goguettes (en trio mais à quatre) » ont renouvelé avec un certain succès l’art ancestral des chansonniers, grâce à leur humour décapant, incisif, parfois cruel, mais jamais méchant ni vulgaire. Ces quatre auteurs-chanteurs-musiciens piochent dans le répertoire considérable de la chanson populaire d’ici et d’ailleurs pour traiter et maltraiter l’actualité. Ils tentent alors de soigner par le rire tous les agacements et sentiments de ras-le-bol provoqués par notre usage collectif et souvent trop intensif de la télévision, de la presse ou des réseaux sociaux. Face à la saturation d’informations tous azimuts, le rire reste un médicament des plus efficaces.

       Biberonnés dans les années 80 et 90 à l’humour des Guignols, du Canard Enchaîné, de Charlie, de Renaud, des Inconnus…, ces  » goguettiers  » proposent un spectacle qui s’apparente à un grand jeu de chamboule-tout où tout y passe : la droite, la gauche, le centre, les têtes de gondole (pour rester polis) de l’arène politique, les grands sujets brûlants, les petites polémiques tartes-à-la-crème, la campagne électorale qui vient, la dernière mode à la mode… ils sont capables de se moquer de tout, y compris d’eux-mêmes.

   Comment en sommes-nous arrivés là ? Depuis les années 2000, les scènes ouvertes de  » goguettes  » (goguette, n.f. : parodie de chanson) redeviennent populaires et se multiplient en France. À Paris, l’une d’entre elles se tient alors tous les lundis dans un restaurant-cabaret célèbre : Le Limonaire. C’est là que nos acolytes vont se rencontrer en 2009 : Stan y chante depuis déjà quelques années, Clémence Monnier vient d’intégrer la bande de musiciens qui accompagnent les chansonniers du lundi soir, et enfin Aurélien Merle et Valentin Vander, tous deux auteurs-compositeurs-interprètes, par l’humour alléchés, se mêlent à cette communauté de joyeux drilles. Quelques années plus tard, ces quatre-là décident d’unir leurs forces et leurs meilleures goguettes pour monter un spectacle, qui ne cessera alors de nécessiter des salles de plus en plus grandes pour accueillir un public toujours plus nombreux : du Limonaire au Lieu-Dit les premières années,  » Les Goguettes (en trio mais à quatre)  » enchaîneront ensuite les succès au Théâtre de l’Essaïon, puis au Théâtre du Trévise, puis au Festival d’Avignon en 2018

1 = Parodie de Mr Brel :

2= Parodies de Mr Brassens :

3 – Plus  »sérieuse » :

4 – Dernière :

 

Le tiramisu …..

….. un gâteau  » coquin  » ??!

Le tiramisu Résultat d’images pour tiramisu images jpg, comme chacun ( ou presque ) sait est un célèbre gâteau ( que j’adore ) qui provient du nord de l’Italie ….Son nom serait un dérivé d’une expression italienne signifiant  » remonter le moral  »  ou  » redonner des forces  »         Certainement à cause de sa teneur en café et de son goût très apprécié  …..Cependant , une légende vénitienne donne une explication plus….précise : A la Renaissance , les prostituées  Résultat d’images pour images prostituées italiennes à la renaissancede la ville ,  » très occupées  » lol , en servaient à leurs clients avant un rapport  sexuel dans le but de leur donner de l’énergie  ! Ou en prenaient elles – mêmes pour se remonter le moral après une  » rude nuit  » !!

Photos d’enfants autrefois….parents cachés …

Fin des années 1800, le temps d’exposition pour réaliser une photo était d’au moins 30 secondes et pour avoir un portrait, la personne devait rester assise sans bouger une minute ou deux.

     Un temps bien trop long pour que les bambins restent tranquilles.

     Alors pour avoir un portrait de leur progéniture, les parents de l’époque tenait leur enfant tout en essayant de se dissimuler.
    Plaqués derrière des chaises, des rideaux, camouflés sous une couverture,… toutes les ruses étaient bonnes pour essayer de ne pas apparaître dans la photographie du petit.

    Et si l’objectif est réussi, on peut tout de même ,avec du recul , trouver certaines dissimulations un peu effrayantes et d’autres plutôt marrantes.

 Les parents cachés dans des portraits d’enfants, quelques illustrations:

parents-caches-dans-des-portraits-d-enfants-1 Les parents cachés dans des portraits d'enfants

parents-caches-dans-des-portraits-d-enfants-2 Les parents cachés dans des portraits d'enfants

parents-caches-dans-des-portraits-d-enfants-3 Les parents cachés dans des portraits d'enfants

parents-caches-dans-des-portraits-d-enfants-4 Les parents cachés dans des portraits d'enfants

parents-caches-dans-des-portraits-d-enfants-5 Les parents cachés dans des portraits d'enfantsparents-caches-dans-des-portraits-d-enfants-7 Les parents cachés dans des portraits d'enfantsparents-caches-dans-des-portraits-d-enfants-8 Les parents cachés dans des portraits d'enfantsparents-caches-dans-des-portraits-d-enfants-10 Les parents cachés dans des portraits d'enfantsparents-caches-dans-des-portraits-d-enfants-14 Les parents cachés dans des portraits d'enfantsparents-caches-dans-des-portraits-d-enfants-20 Les parents cachés dans des portraits d'enfants

   Moi qui ais toujours eu horreur d’être photographier , j’aurais  » carrément  » paniqué ! lol