Le plus souvent , mes billets…

…..n’amènent aucun ou peu de commentaires : On peut dire que j’écris  » pour des prunes  » .

Que signifie cette expression , d’où vient elle ?

Comme chacun sait ( je présume ) , elle veut dire  »pour rien ; pour des clopinettes ; pour des queues de cerises  ».

Il y a déjà longtemps que la prune ne désigne pas que le fruit.
En moyen français, depuis le XIIIe siècle, une  »prune » pouvait aussi être :

– Un coup (« il s’est pris une prune, un pruneau ») ;
– De la chance (une bonne aubaine) ou de la malchance (un coup du sort), selon le cas ;
– Quelque chose sans aucune valeur (« ne pas valoir prune » voulait dire « ne rien valoir » et « ne preisier/prisier une prune », c’était « n’avoir aucune estime pour quelqu’un »).
Evidemment , c’est de cette dernière signification que l’ expression est née au début du XVIe siècle, « ne preisier une prune » datant de la fin du XIIe.
Mais pourquoi une prune ne valait-elle déjà rien ?
Pour le savoir ,il faut remonter jusqu’aux premières croisades, au XIIe siècle.
En effet, une histoire raconte que, de la seconde qui fut un échec, les Croisés

Résultat d’images pour croisés croisade
croisé

, vers 1150, ramenèrent des pieds de pruniers de Damas dont ils avaient pu se régaler des fruits sur place.
On peut alors parfaitement imaginer (mais là, c’est peut-être une légende) que, alors qu’ils faisaient au roi

Résultat d’images pour louis vii le jeune
Roi Louis VII

le compte-rendu de leur expédition, celui-ci très en colère se serait écrié : « Ne me dites pas que vous êtes allés là-bas uniquement pour des prunes ! », sous-entendant « pour rien ».
L’entourage du roi puis le peuple aurait alors diffusé dans le pays ce sens très particulier de la  »prune ».

P.S : La quetsche,

Résultat d’images pour quetsche images

autre nom de la prune de Damas, est une variété de prune qui murit à la fin de l’été. De forme ovale et de couleur bleue ou violette, la quetsche possède une chair orangée, entourant un noyau. Elle est couverte de pruine, un indicateur de sa fraîcheur

10 réflexions sur “Le plus souvent , mes billets…

  1. Bonne nuit Francis.
    Je te remercie pour cette écriture pour des prunes et l’origine de cette expression. 😎😀
    Je n’écris plus sur mon blog, plus envie. Une fois de temps en temps, je fais un coucou et me voilà encore réveillée comme toi. Mes intestins font des siennes.
    Merci pour cet écrit enrichissant.
    Bises. Geneviève

    J'aime

  2. Bonjour Marie
    Merci, tu es très sympa.
    De toute façon, que ce soit  » pour des prunes  » ou non, j’ai l’intention de continuer ( c’est pratiquement ma seule distraction alors….
    Bisous
    F.

    J'aime

  3. Tes textes sont très intéressants Francis. Ce ne sont pas des prunes, quoique j’aime beaucoup le goût des prunes. Tu nous apprends beaucoup. Un gros merci.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s