La France inventa les transports en commun……

transport

Métro, tram, autobus : de nos jours les transports en commun nous semblent aussi banals qu’omniprésents. Pourtant, il y a bien eu un inventeur à ce mode de transport et ‘ cocorico  » celui-ci est Français. En effet, en plus d’être un mathématicien et un philosophe de génie, Blaise Pascal Résultat d’images pour blaise pascala le premier , proposé l’idée du  »carrosse à cinq sols’, pour fluidifier les déplacements des habitants de la capitale française.

Une idée de génie….

    Durant la seconde moitié du XVIIe siècle, Paris est déjà une capitale engorgée par la circulation de ses habitants. En effet, deuxième ville la plus peuplée au monde (avec 500 000 âmes, juste derrière Londres), la capitale française est une véritable fourmilière,Résultat d’images pour images paris, rues au 17èME siècle où se déplacer n’est pas forcément évident.

New York va retirer une statue de Theodore Roosevelt….

….. qui « représente les Noirs et les natifs américains comme assujettis »

    La statue en bronze du 26e président des Etats-Unis trône devant le Muséum américain d’histoire naturelle depuis 80 ans. Sa composition est considérée comme « raciste » par le musée et la ville.

 

La ville de New York a annoncé, lundi 22 juin, s’apprêter à retirer une statue du 26e président des Etats-Unis, Theodore Roosevelt (en fonction de 1901 à 1909) de son emplacement actuel en plein Manhattan. La sculpture trône devant une entrée du Muséum américain d’histoire naturelle, qui a demandé son retrait, selon un communiqué de l’institution .

   Cette décision s’inscrit dans le mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières, après la mort de l’Afro-Américain George Floyd, le 25 mai, qui a déclenché un examen de conscience d’ampleur sur la question du racisme endémique aux Etats-Unis, rouvrant le débat autour des monuments célébrant l’héritage esclavagiste du pays.

Une sculpture à la mise en scène controversée

 La statue en bronze de  »Teddy » Roosevelt, qui accueille les visiteurs du Muséum depuis 80 ans, montre l’ancien président, qui fut gouverneur de l’Etat de New York avant d’accéder à la Maison Blanche, à cheval et surplombant un homme noir et un Amérindien marchant de chaque côté. Ce monument « a longtemps été l’objet d’une controverse en raison de sa composition hiérarchique », explique le musée, situé à côté de Central Park. « Beaucoup d’entre nous trouvent que la représentation des figures noires et natives et leur positionnement dans ce monument est raciste », a-t-il ajouté.

La statue de Theodore Roosevelt, surplombant sur son cheval un Amérindien et un Noir, photographiée le 17 juin 2020 à New York
La statue de Theodore Roosevelt, surplombant sur son cheval un Amérindien et un Noir, photographiée le 17 juin 2020 à New York 

     La ville de New York a répondu positivement à la demande émise par le musée, car la statue « représente explicitement les Noirs et natifs américains comme assujettis et racialement inférieurs », a expliqué le maire Bill de Blasio dans un communiqué.

   L’un des descendants de « Teddy » Roosevelt, Theodore Roosevelt IV, a expliqué soutenir cette décision : « La composition de la statue équestre ne représente pas l’héritage de Theodore Roosevelt. Il est temps d’enlever cette statue et d’aller de l’avant. » Comme le rappelle le site internet du muséum d’histoire naturelle, Teddy Roosevelt était considéré comme un progressiste défenseur de l’environnement. Le « hall de la biodiversité du musée » va d’ailleurs être renommé d’après lui. Mais il a aussi défendu des opinions racistes.

    Donald Trump,  » fervent défenseur des monuments confédérés  », a critiqué cette décision qu’il a qualifiée de « ridicule ». « Ne le faites pas ! », a-t-il écrit dans un tweet. Le milliardaire new-yorkais a récemment demandé l’arrestation des manifestants qui ont déboulonné à Washington une statue du général confédéré Albert Pike.

Pour finir……….

Le savoir est inutile , mais il parait que…..

1 )  L’état étant à court d’argent , Louis XIV Résultat d’images pour louis xiv imagesa fait fondre son trône en or !Résultat d’images pour illustrations trône royal en or

2 )La montagne russe la plus rapide du monde , à Abou Dhabi ( L’émirat d’Abou Dabi se situe dans le sud et l’ouest des Émirats arabes unis dont il représente 80,5 % de la superficie) , peut atteindre 240 km/h !Résultat d’images pour images montagne russe de abou dhabi

Mieux vaut ne pas être chauve…..

….Au Mozambique ( parait  il ) …

Le Mozambique est cet État situé au sud-est de l’Afrique.Résultat d’images pour images carte du mozambique Proche notamment de l’Afrique du Sud et du Zimbabwe cette ancienne colonie portugaise de 30 millions d’habitants connait un  » phénomène inquiétant  ».

  En effet La police du pays vient de lancer un avertissement à la population. Plus précisément aux personnes chauves. Dans quel but ? Pour les prévenir d’attaques rituelles. ? !

   En effet d’anciennes croyances qui ont encore cours dans certaines régions d’Afrique ont conduit au meurtre de 5 personnes sans cheveux.chauve

    La croyance en question est que la tête d’un homme chauve contient de l’or.! La superstition et la culture veulent ainsi que les hommes chauves soient riches.

   Cependant cette croyance serait peut-être utilisée par des sorciers dans le but inavoué de se procurer des têtes pour leur rituel. !! Des têtes qui seraient sinon très difficile à avoir. Ils auraient donc réanimé cette vieille croyance afin que des têtes de personnes atteintes de calvitie leur soient fournies.

    L’analyse du corps de certaines des victimes confirment  cette thèse. En effet l’une d’entre elles a bien eu la tête coupée mais aussi ses organes retirés. Ce qui laisse penser que les meurtriers voulaient les revendre à des guérisseurs, afin qu’ils puissent préparer diverses potions. Des potions censées apporter richesse aux bénéficiaires.

    Il s’agirait donc de crimes rituels similaires à ceux pratiqués régulièrement contre des handicapés, des gens de petite taille ou les personnes touchées par l’albinisme. Au Malawi par exemple, surtout dans les zones rurales les plus pauvres, la croyance en la sorcellerie est très répandue et les personnes atteintes d’albinisme sont la cible de meurtres, car là encore la population croit que certaines parties de leur corps peuvent apporter la richesse. (Dans ce pays entre 7 000 et 10 000 personnes seraient atteintes d’albinisme ).

Le tiramisu …..

….. un gâteau  » coquin  » ??!

Le tiramisu Résultat d’images pour tiramisu images jpg, comme chacun ( ou presque ) sait est un célèbre gâteau ( que j’adore ) qui provient du nord de l’Italie ….Son nom serait un dérivé d’une expression italienne signifiant  » remonter le moral  »  ou  » redonner des forces  »         Certainement à cause de sa teneur en café et de son goût très apprécié  …..Cependant , une légende vénitienne donne une explication plus….précise : A la Renaissance , les prostituées  Résultat d’images pour images prostituées italiennes à la renaissancede la ville ,  » très occupées  » lol , en servaient à leurs clients avant un rapport  sexuel dans le but de leur donner de l’énergie  ! Ou en prenaient elles – mêmes pour se remonter le moral après une  » rude nuit  » !!

Le tabac suite…..

    Les européens ont dû attendre l’expédition transatlantique de Christophe Colomb en 1492 pour découvrir le tabac …  l’introduction du tabac en France se fit par l’intermédiaire Jean Nicot vers 1560  en plus de son penchant pour les poisons, Catherine de Médicis est en partie responsable de l’introduction du tabac en France  : La petite histoire du tabac……

histoire du tabac

De l’Antiquité à la seconde guerre mondiale..  Les grandes dates de l’histoire du tabac.…….

Le tabac de l’Antiquité à Christophe Colomb :

    Le tabac a été inconnu en Europe pendant très longtemps. Ailleurs, pourtant, des hommes utilisaient déjà la fumée de certaines herbes brûlées pour prier ou pour se soigner :

     Les fouilles effectuées en Amérique du Sud révélèrent un usage ancestral de la pipe remontant à près de mille ans avant notre ère ; 

     À Pompéi, des fresques prouvant l’usage de pipes ont été retrouvées ; 

     Dans l’archipel des Antilles et en Amérique du Sud, le tabac était fumé quotidiennement ou à l’occasion de fêtes.

   Ainsi, la fumée fut longtemps associée à des rituels et des croyances, tantôt funéraires parfois festifs

   Les occidentaux ne commencèrent à fumer qu’après la découverte des Amériques par Christophe Colomb en 1492. ….Ce dernier s’aperçoit que les Indiens fument une plante nommée « petum » sous forme d’un tube de feuilles roulées. Il note , dans son Journal de Navigation du 28 mars 1492, avoir vu à Cuba des indiens « hommes et femmes, avec un petit tison allumé, composé d’une sorte d’herbe dont ils aspiraient le parfum suivant la coutume ». 

Le XVIème siècle et l’incroyable extension du tabac :

En 1527, l’évêque Barthélemy de Las Casas Résultat d’images pour 1527 barthélemy de las casas confirme dans son Histoire Générale des Indes l’utilisation du cigare par les indiens : « L’herbe dont les Indiens aspirent la fumée est bourrée dans une feuille sèche (…). Les Indiens l’allument par un bout et sucent ou hument par l’autre extrémité, en aspirant intérieurement la fumée, avec leur haleine« . Contrairement aux décoctions connues des Européens, le tabac n’est associé chez les Indiens à aucune vertu thérapeutique ou sacrée.

     Les premières graines de tabac furent rapportées en Europe en 1520. Au Portugal, quelques années plus tard, le tabac était cultivé et utilisé comme une plante médicinaleJean Nicot, ambassadeur de France au Portugal, est rentré dans l’Histoire grâce à un marchand revenant d’Amérique qui lui a cédé quelques feuilles de tabac.

 L’ambassadeur, auquel le tabac apparaissait comme une herbe miracle, décida d’en envoyer à la reine Catherine de Médicis, pour la guérir de ses migraines. L’histoire ne dit pas si les migraines royales en furent guéries mais l’Ambassadeur donna son nom à la plante. Le tabac gagna alors en notoriété en France sous le nom d’Herbe-à-la-Reine ou « Catherinaire » . 

  Ainsi apparaît le terme « Nicotiana » : cette herbe est alors censée guérir toutes sortes de maladies.

   L’usage du tabac se répandit comme une traînée de poudre à travers toute l’Europe.

En Italie, en 1561 ;

En Angleterre, en 1565 ;

En Allemagne vers 1570 ; A Vienne, dans les mêmes années;

En 1580, il parvient en Turquie, véritable porte vers l’Asie;

Quinze ans plus tard c’est la Corée, le Japon et la Chine;

Pour l’Afrique, l’entrée s’est faite par le Maroc en 1593.

   Dès la fin du XVI e siècle, le tabac est connu dans le monde entier et on lui prête alors de nombreuses vertus thérapeutiques.

Le XVIIème siècle et les premières oppositions au tabac

L’extension mondiale du tabac se poursuit bien qu’il amène de plus en plus de tentatives d’opposition :

   Les vertus thérapeutiques sont mises en doute et le souverain d’Angleterre Jacques I er devient un adversaire irréductible du tabac ;

En Perse, le shah Abbas, se référant au Coran, fait trancher les lèvres des fumeurs.!

   À Constantinople, le sultan Amurat IV pend ou brûle les fumeurs de pipe et de tabac .

   À Moscou, Michel Federowich menace les fumeurs de 60 coups de bâton sous la plante des pieds. En 1642, le pape Urbain VIII interdit la consommation de tabac sous peine d’excommunication.

   La France adopte une attitude bien plus nuancée et saisit le bénéfice pécuniaire d’un tel commerce. En effet, longtemps utilisé à seules fins médicinales, le tabac fut au fil des siècles de plus en plus consommé par plaisir. Profitant de ce commerce très lucratif, le Cardinal de Richelieu instaura en 1629 le premier impôt sur le tabac. Colbert, responsable des finances sous Louis XIV, instaure le monopole d’État de la vente du tabac, auquel il ajoute le monopole de sa fabrication en 1681.

   La culture du tabac est donc prohibée dès 1719 en France (sauf en Franche-Comté, en Flandre et en Alsace ?) et exclusivement réservée à la Compagnie des Indes occidentales.

Le XIXème siècle et la naissance du tabagisme :

En 1809, Louis Nicolas Vauquelin, professeur de chimie à l’Ecole de médecine de Paris, isole le principe actif du tabac : la nicotine, ( appelée ainsi en référence à Jean NicotNicot ). 

   La culture, la fabrication et la vente sont finalement libéralisées par l’Assemblée nationale en 1791 mais, en 1811, Napoléon rétablit un monopole d’État sur le tabac.       La loi du 28 avril 1816 attribue exclusivement à l’État l’achat, la fabrication et la vente du tabac dans toute l’étendue du royaume

  ( Le Service d’Exploitation Industrielle des Tabacs, devenu la SEITA en 1935 en absorbant la régie des allumettes, récupère le monopole En France. Ce n’est qu’en 2000  que l’État français s’en désengagera ).

     SEITA :  Ancienne entreprise publique fut fondée en 1926, sous la présidence de Raymond Poincaré Poincaré (2)et sous le nom de Service d’exploitation industrielle des tabacs (SEIT), et rattachée à la Caisse autonome de gestion des bons de la défense nationale et d’amortissement de la dette publique. Elle reprend les attributions du monopole des tabacs rétabli en 1810 par Napoléon 1er.)

   La cigarette apparaît entre 1830 et 1840 et constitue un moyen efficace et peu coûteux pour l’utilisation du tabac. Le tabagisme prend son envol à un tel point que, dès 1868, l’Association Française contre l’abus du tabac est créée et demande à être reconnue d’utilité publique en 1881. (On compte alors parmi ses membres d’éminentes personnalités comme Pasteur ) .

Mais dès cette époque, le rapport attrayant de 1 à 10 entre le coût de production et le prix de vente de tabac laisse peu de place à cette association, dont la reconnaissance d’utilité publique reste lettre morte.

De la seconde guerre mondiale à aujourd’hui, le fléau de la cigarette :

En 1944, les G.I. américains  apportent avec eux leurs cigarettes blondes. Depuis cette date, le tabac blond et les marques américaines envahissent l’Europe, s’étendant aux femmes et à toutes les classes de la société. La cigarette filtreRésultat d’images pour cigarette filtre inventée vers 1930 n’apparaît qu’en 1950, une fois prouvée la toxicité du tabac. 

Depuis, le fléau de la cigarette ne cesse de prendre de l’ampleur. La consommation du tabac est passée de 810 g par tête en 1888 à 2 kg en 1995.!! Dans la population masculine, la proportion de fumeurs réguliers a baissé depuis les années 60, passant de 45% à 35%, mais dans la population féminine, la proportion de fumeuses régulières a augmenté, passant de 10 à 22%.   Le rapport des sommes investies par l’État dans sa lutte contre le tabagisme/taxes encaissées sur le tabac, il était en 1995 de 1 à 3000. Le prix des paquets de cigarette ne cesse d’augmenter. 

   En 2017, la prévalence du tabagisme quotidien est passé de 29,4% en 2016 à 26,9%, soit une baisse de 2,5 points. Cela représente un million de fumeurs quotidiens de moins en un an. 

 

Nazi anti- tabac ? , !

   »Le tabac, c’est tabou ! On en viendra tous à bout !  »: c’est par cette phrase devenue culte que Didier Bourdon et Bernard Campan caricaturaient la lutte contre le tabagisme, dans leur film comique intitulé  »Le Pari ».

  » Le tabac c’est tabous  » => extraits vidéo :


   Bien avant ces groupes de désintoxication et toutes les campagnes de prévention actuelles, un État a, cependant, fait figure de précurseur en la matière : il s’agissait… de l’Allemagne d’Adolf Hitler.

tabac nazi

campagne anti – tabac ! (affiche)

Une politique nationale

   Arrivé d’Amérique sur le Vieux Continent, le tabac semble avoir connu un engouement que rien ni personne n’a pu contester.

    Pourtant, si les campagnes anti-tabac semblent très récentes dans l’Histoire, un pays a fait figure de pionnier dans le domaine : il s’agit du IIIe Reich, dont les premières manifestations contre le tabagisme remontent au début des années 1930.

     Pourfendeur acharné du tabagisme, Adolf Hitler Résultat d’images pour Adolf Hitlerest, sans surprise, à l’initiative de cette politique nationale.
    Ancien gros fumeur de son état,  » le Führer  »  estimait, par ailleurs, que la consommation de tabac  et les mesures eugénistes dignes de ce nom ne pouvait être compatible  .

   Selon lui, la cigarette faisait vieillir les Allemandes plus vite (et les rendait, donc, moins attractives au regard de leurs homologues masculins), tandis que fumer nuisait à la santé des Allemands qui se devaient d’avoir une condition physique irréprochable.

   Pour le bien de l’Allemagne, il fallait donc impérativement évacuer le tabac de la vie publique.

Des mesures au succès mitigé ….

  S’appuyant sur une médecine allemande à la pointe de la recherche sur le tabac, les dirigeants du Reich parvinrent à mettre en avant les liens entre le tabagisme et la survenance de cancers du poumon.

   Des mesures radicales visant à faire disparaître la consommation de tabac de la sphère publique furent mises en place dans la foulée . Ainsi, le tabac fut-il interdit dès 1938  dans les établissements de soins, dans certains services publics, ainsi que dans les écoles.

   Trois ans plus tard (en 1941), la consommation de tabac fut, cette fois-ci, interdite dans les tramways, avant d’être prohibée dans les bus, en 1944. Quant aux soldats, à la place d’une vingtaine de cigarettes par jour, ceux-ci devaient se contenter de six petits cigarettes journalières.

    Malgré ces mesures très strictes, la réaction des Allemands fut  un véritable camouflet pour Adolf Hitler.

   En effet, entre 1933 et 1939, le nombre de cigarettes consommées par les citoyens du Reich fut multiplié par deux… soit bien plus vite qu’en France, où aucune législation prohibitive n’avait été mise en place.

   En réalité, seuls les militaires diminuèrent leur consommation, pendant toute la durée du conflit mondial, entre 1939 et 1945.

Mais si le tabac tue, la guerre aussi………