Pour finir….

……C’était il y a environ 73 ans : Le 5 juin 1947 exactement  ….

Le plan Marshall :

Le 5 juin 1947, le général George C. Marshall , dans un discours prononcé à l’Université de Harvard, annonce un programme d’aide au développement comme le monde n’en avait encore jamais connu.

  Ce  » programme de reconstruction européenne  »  (ou E R P) gardera dans l’Histoire le nom de son auteur. (Général G.Marshall en 1950 )

 

Générosité intéressée ?

Né en 1880 en Pennsylvanie, le rapporteur du plan a gravi les échelons sans passer par la prestigieuse académie militaire de West Point comme la plupart des officiers d’état-major américains. Conseiller militaire du président Roosevelt

                                  pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été nommé au grade de général d’armée à la fin de celle-ci.

   Secrétaire d’État (ou ministre des Affaires étrangères) dans le gouvernement du président Harry Truman, George C. Marshall veut aider l’Europe (y compris l’URSS) à se remettre sur pied au sortir de la Seconde Guerre mondiale…

    L’événement déclenchant du plan est la Grèce, victime d’une violente guerre civile entre communistes et libéraux et risquant  de tomber sous la coupe des premiers. Le 12 mars 1947, dans un discours devant le Congrès américain, le président Truman proclame sa volonté de l’aider  » à sauvegarder son régime démocratique  » . Trois mois plus tard, son Secrétaire d’État offre aux Grecs et à l‘ensemble des Européens les moyens de lutter  » contre la famine, le désespoir et le chaos  ». ! ?

   En définitive , seize pays acceptent  l’aide américaine : Autriche, Belgique, Danemark, Irlande, France, Grande-Bretagne, Grèce, Islande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse et Turquie (en fait, tous les pays qui ont échappé en 1945 à l’occupation soviétique). En 1949, ils seront rejoints par la République fédérale allemande .

   Pour la répartition de l’aide américaine et la promotion des échanges au sein du Vieux Continent, les Européens mettent en place le 16 avril 1948 une organisation supranationale : l’ O E C E (Organisation européenne de coopération économique).

     En septembre 1961, cette organisation s’ouvrira aux autres pays développés du monde occidental et prendra le nom d’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) pour  » promouvoir des politiques visant à contribuer à une saine expansion économique dans les pays membres, ainsi que non membres en voie de développement  ».

Le savoir est inutile …mais…

   En 1567 ,Hans Steininger , maire de la ville de Brunau en Autriche , décède . Il se  » brise le cou après avoir marché sur sa propre barbe longue , longue d’ 1,40 mètre ! Habituellement, il l’enroulait dans un étui de cuir , mais …pas ce jour là !…..

Hans Steininger Epitaph

   La petite ville de Braunau am Inn, Autriche est le plus souvent connue comme le lieu de naissance d’Adolf Hitler. Naturellement, les fonctionnaires de la ville préféreraient que leur village pittoresque soit rappelé pour quelque chose de plus léger ou peut-être plus amusant. Par exemple, la mort de Hans Steininger, le maire de Braunau am Inn qui a  » été tué   »par sa propre barbe.

   Hans Steininger était le maire de Braunau am Inn en 1567. Bien que l’on ne sache pas grand-chose de sa vie, outre le fait qu’il a été bien aimé par son peuple, il y a une chose en lui qui lui a survécu à travers les siècles  : Ses  » cheveux  » impressionnants  »du visage ‘.

    Steininger était bien connu pour sa barbe, un spectacle de quatre pieds et demi de long qui pendait de son visage dans une longue  »vrombise  »  avec une pointe fourche.

     Habituellement, Steininger  gardait ses » poils du visage  » enroulés et soigneusement rentrés dans une poche. Bien que nous soyons sûrs qu’il a fallu des années de dur labeur et de dévouement pour faire pousser sa barbe, nous pouvons aussi comprendre qu’il soit  quelque peu  » maniéré  ». Comme sa barbe  était si longue  qu’ elle touchait  le sol, si c’était votre cas , vous ne voudriez pas que quelqu’un trébuche sur elle…..

     Malheureusement, c’est exactement ce que Hans Steininger a fait lors d’une nuit d’automne fatidique.

   Le 28 septembre 1567, un incendie éclate dans la ville de Braunau am Inn. Comme c’est habituellement le cas, l’incendie a causé une bonne quantité de panique et étant le maire de la ville, Steininger était au centre de celui-ci. À un moment donné, alors qu’il tentait d’étouffer l’agitation, sa barbe se détache de sa petite  » poche de barbe  » .

      Bien sûr , comme la ville était en feu , il n’a pas pris le temps de la faire  » reculer  » . C’était sa chute . Alors qu’il se tenait au sommet d’un escalier , au milieu du chaos , il marcha sur sa propre barbe et ….trébucha . Il a chuté dans tout l’escalier et s’est cassé le cou dans la chute ….

   À sa mort, la ville a érigé un monument à leur maire déchu sous la forme d’un grand relief en pierre sur le côté de l’église Saint-Étienne, de sorte que son héritage ne puisse jamais être oublié. Puis, comme si la statue géante en pierre  ne suffisait pas, la ville est allée un peu plus loin…..

      Avant d’être enterré, les citadins ont coupé la belle barbe de Hans Steininger et l’ont enfermée dans une longue vitrine du musée historique de la ville, s’assurant que toutes les années qu’il avait passées à la cultiver n’étaient pas vaines. Elle a été conservé chimiquement afin qu’elle ne se dégrade jamais.

       Au cours des 450 dernières années, la barbe a attiré des dizaines de visiteurs, impatients de voir les poils du visage mortels. Et, s’ils aimeraient faire le tour de la ville pendant qu’ils sont là, ils peuvent en obtenir une,d’un imitateur certifié de Hans Steininger, avec une barbe de 4 pieds. Il n’y a aucun mot sur si oui ou non la visite implique des escaliers.