le savoir est inutile mais…

    çà m’occupe : …

   D’où vient le mot  » poubelle  » ? ( çà , tout le monde le sait )

   Aussi improbable que cela puisse paraître aujourd’hui, le mot  »poubelle  » vient du nom de famille de celui qui fut le préfet de la Seine à la toute fin du XIXe siècle : Eugène Poubelle. C’est en 1883 qu’Eugène Poubelle prit la décision de contrôler et de diminuer la présence des détritus dans les rues. De fait, les déchets étaient mis dans des récipients qui par la suite prirent le nom de  » poubelles  ». Un fait plutôt insolite !

anecdotes historiques insolites poubelle

2) Quelles sont les origines du baiser ?

 Une chercheuse américaine a travaillé sur ce sujet pour tenter de retracer historiquement les origines du baiser. Il semble que le baiser vienne des temps primitifs quand se renifler servait à se reconnaître comme le font les animaux aujourd’hui. Durant l’Antiquité, le baiser servait à distinguer les personnes de rangs sociaux différents, c’est ainsi qu’Hérodote relate les Perses qui s’embrassaient sur la bouche quand ils étaient du même statut social tandis que les esclaves devaient baiser le sol ou les pieds. Le baiser tient ses origines du fond des âges.

baiser amoureux anecdotes historiques insolites

  3) La catastrophe nucléaire de Tchernobyl n’était pas un accident  !?

Le réacteur explosa à la suite de plusieurs erreurs humaines menées sous le commandement de Anatoli Diátlov qui viola délibérément plusieurs protocoles de sécurité lors d’un test prévu sur le réacteur n° 4. Il a aussi sommé les membres de son équipe d’ignorer tous les avertissements qui pouvaient s’afficher sur les écrans de contrôle. !!!!

tchernobyl anecdotes historiques insolites

  4) Dans l’Antiquité, les porcs étaient utilisés pour aller à la guerre …..

   Cette histoire fait partie des anecdotes historiques insolites plutôt perturbantes… Pour aller à la guerre, les cochons étaient utilisés en étant recouverts de goudron, de lances, d’huile d’olive et étaient alors enflammés avant d’être envoyés sur les éléphants des ennemis. C’était un moyen de détruire les forces ennemies en attaquant les troupes qui avaient recours à des éléphants (avec des soldats armés dessus).

cochons anecdotes historiques insolites

  5 ) Le drapeau de l’Alaska a été dessiné par un enfant de 13 ans !

Le fameux drapeau de l’Alaska représente une Grande Ourse et l’étoile Polaire sur un fond bleu foncé. Ce drapeau a été dessiné par un enfant de 13 ans du nom de Benny Benson en 1927. Le choix du drapeau se fit sur concours et c’est lui qui le gagna. De nos jours, le drapeau flotte au sommet des monuments importants de l’État d’Alaska.

capture-2016-09-12-a-10-06-07

Vrai ?

La  » bombe gay  » :

     J ‘ai lu quelque chose  » là – dessus  » tout à l’heure , alors j’ai cherché sur le net et…..Mais , je ne sais pas qu’en penser !

   Ce sont les Etats Unis qui auraient plancher dans les années 1990 sur cette arme chimique d’un type particulier : une bombe dont le but était de pousser les combattants adverses à adopter des comportements homosexuels, afin de désorganiser les troupes.Résultat d’images pour caricatures soldats  homosexuels

     La  » bombe gay  »  est donc le nom informel de cette arme chimique non létale que l’armée américaine aurait envisagé de réaliser. Comme l’indique une note écrite datée de janvier 1994 écrite par un laboratoire de l’US Air Force  » il s’agirait d’un puissant aphrodisiaque provocant des attitudes homosexuelles  ».  Jusque-là simple rumeur, ce document a été rendu public récemment par le  » Sunshine Project  », un groupe qui milite contre les armes chimiques.

    Mais pour parvenir à concevoir la bombe il fallait créer des produits chimiques susceptibles d’affecter le moral et l’efficacité des unités, et ceux-ci restaient entièrement à créer. Pour y parvenir ce laboratoire militaire demandait 7.7 millions de dollars.

   Le Pentagone ne nie par l’existence de ce projet mais fait savoir que l’idée avait été rapidement abandonnée; que l’armée en tout état de cause ne dispose pas d’une telle arme.  Mais du côté du Sushine Project on indique que la proposition n’a pas été rejetée sur le champ par l’armée ; qu’elle a été bel et bien examinée, comme le montre le contenu d’un CD-ROM promotionnel sur les armes non-mortelles créé par un organisme dépendant du Pentagone, en 2000.

   Quoi qu’il en soit il semble qu’il y ait deux raisons de trouver le projet grotesque. D’une part penser que vaporiser un produit chimique sur des individus puisse les rendre homosexuels. Et d’autre part qu’une fois homosexuels ils seraient de mauvais soldats.