symbole……

 

  Symbole universel d’amour et de tendresse, le glyphe du “cœur” ne demande pas beaucoup d’explications pour être compris. Pourtant, comme tous les codes, il a bel et bien été inventé, d’autant que sa forme ne coïncide pas avec l’organe auquel il fait référence.

La naissance d’un symbole

“Le cœur a ses raisons que la raison ignore”. Quelles sont les raisons de la forme qu’on donne au cœur ?

Bien loin de la pompe naturelle qui sert à faire circuler le sang dans notre corps, le symbole “cœur” prend, en effet, l’allure d’une figure symétrique – faite de deux lobes – souvent teintée de rouge.

     Mais, à quand ce dessin remonte-t-il ? Il semblerait que les premières représentations stylistiques de cet organe associé à l’amour remontent au Moyen Âge (même si le cœur était déjà perçu comme un organe amoureux, durant l’Antiquité).

  Si les premiers croquis , datant du XIIIe siècle , laissent plutôt entrevoir la forme d’une “pomme de pin, d’une aubergine, ou d’une poire” (selon Marilyn Yalom, chercheuse au “Clayman Institute for Gender Research” de l’université de Stanford), le cœur évolue progressivement vers la forme qu’on lui connaît actuellement.

    Ainsi, sa première représentation “moderne” date du XIVe siècle (vers 1340) et se trouve dans un manuscrit français intitulé “Le Roman d’Alexandre”.

     Dans celui-ci, on y voit une femme tenir un cœur symétrique, avec deux lobes clairement dessinés, en bas à gauche d’une des pages. Il s’agit d’un présent que lui délivre un homme, situé en face d’elle, qui touche sa poitrine comme pour indiquer la provenance de ce cadeau.

   Le lierre comme modèle :lierre

     Mais pourquoi alors le cœur a-t-il cette forme, plutôt éloignée ( il faut le dire ) du muscle qui loge dans notre cage thoracique.

    Outre le fait que les autopsies étaient interdites au Moyen Âge (et qu’il était donc très difficile d’avoir une idée précise des organes non-apparents), les dessinateurs ont préféré prendre pour modèles les très esthétiques feuilles de lierre, pour donner une apparence gracieuse à un organe associé à l’âme et aux sentiments.

    Intimement lié à la figure dionysiaque, le lierre était en effet , fréquemment représenté sur les vases et les poteries, depuis la Grèce antique.

    Évoquant à la fois la longévité et l’amour durable, il fut donc  par la suite ,naturellement récupéré par les illustrateurs souhaitant attribuer un code à la passion amoureuse.

     Teinté de rouge, par des peintres italiens (qui voulaient sans doute rappeler la couleur du sang), le glyphe du cœur rouge est depuis  resté quasiment inchangé, au point de faire office de symbole universel, intuitivement compréhensible.

2 réflexions sur “symbole……

  1. Je connaissais vaguement l’origine e ce symbole universel. Après lecture de ce billet, mes connaissances sont plus complètes.

  2. Salut Yann
    Evidemment lol tu connaissais …..Sérieusement, il y a longtemps que je me demandais pourquoi ce  » dessin  » représentait le cœur , et là j’en ai une vague idée …..La feuille de lierre se trouve effectivement souvent dessinée sur les objets grecs anciens …..Bref …..Confinement oblige , je comble le temps comme je peux ..
    Merci à toi
    A bientôt
    F.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s