Le mouchoir …..n’ a pas toujours été déconseillé !

 

Comment le mouchoir supplanta doigts et manches !!!!!!
   Destiné à s’éponger le front du temps des Romains, le mouchoir ou  »sudarium  » séduit les ecclésiastiques qui s’en font une étole et l’érigent en marque sacerdotale. Longtemps réservée aux gens de condition, la pièce de tissu pour se moucher se démocratise timidement au XVIe siècle, remplaçant de peu ragoûtantes méthodes que les moralistes fustigent.

   Tandis que les anciens Grecs se passèrent de mouchoir, les personnes de distinction s’essuyant les yeux avec leur manteau, on connut cet accessoire à Rome, au temps de Cicéron, bien que l’usage fût de se moucher avec les doigts. Qui recourait alors au suaire de toile fine en présence de témoins, passait pour un malappris. De même, cracher ou se moucher, au théâtre ou dans les temples était un acte d’incivilité…

Aujourd’hui :   » Mouchez vous ou éternuez dans votre coude  » !  » Ou utiliser un mouchoir en papier et jetez le !  »

__________________________________________

 

     Fabrication du mouchoir jetable :

————————————————————————

Le célèbre mouchoir de Cholet :

Le mouchoir de Cholet…….

    C’est au cours du concert annuel de l’Orphéon local, le dimanche 29 avril 1900, que le célèbre barde breton Théodore Botrel chanta pour la première fois sa composition : « Le Mouchoir Rouge de Cholet ».

   Sa chanson est basée sur un fait réel : en effet, le 17 octobre 1793, la grande bataille de Cholet oppose d’un côté d’Elbée, Bonchamps, La Rochejacquelein, Stofflet, de l’autre Beaupuy, Travot, Marceau, Kléber avec les Mayençais.

   Henri de la Rochejacquelein porte à son chapeau, sur sa poitrine, et à son côté, trois mouchoirs blancs de Cholet, afin de mieux se faire reconnaître de ses hommes, mouchoirs qui le désignent tout aussi sûrement aux balles républicaines.

   C’est cet acte de bravoure que Botrel à voulu immortaliser en l’attribuant, sans doute pour la rime, à Monsieur De Charette.

   Un fabricant choletais avisé : Léon Maret, profite du succès extraordinaire de la chanson pour créer le mouchoir rouge de Cholet : le rouge veut symboliser le sang des Vendéens, le blanc, c’est pour perpétuer le souvenir de ces « Blancs », qui tinrent tête si longtemps aux « Bleus ».

   Léon Maret, industriel de Cholet, a alors l’idée de fabriquer puis d’envoyer au chanteur breton des mouchoirs qui pour la première fois sont tissés rouge sur blanc.
   C’est le début d’une fantastique publicité pour l’industrie choletaise, mais aussi pour la ville connue désormais dans toute la France à travers ce symbole. Étoffe écarlate, sang et lin : le soulèvement vendéen et les filatures sont immortalisés par ce « petit mouchoir rouge » que Cholet arbore désormais comme emblème.

Le Mouchoir Rouge de Cholet de Théodore Botrel

Premier couplet
J’avais acheté pour ta fête
Trois petits mouchoirs de Cholet
Rouges comme la cerisette
Tous les trois, ma mie Annette
Ah qu’ils étaient donc joliets
Les petits mouchoirs de Cholet
 
Deuxième couplet
Ils étaient là, dans ma poquette
Près du vieux mouchoir blanc, si laid
Et tous les soirs, la guerre faite
Dans les bois, ma mie Annette
En rêvant de toi, je rêvais
Aux petits mouchoirs de Cholet
 
Troisième couplet
Les a vus Monsieur De Charette,
Les voulut, je les lui donnai
Il en mit un dessus sa tête,
Le plus biau, ma mie Annette,
C’était le plus fier des plumets,
Le petit mouchoir de Cholet

Quatrième couplet
Fit de l’autre une cordelette
Pour prendre son sabre au poignet
Fit du troisième une bouclette
Sur son cœur, ma mie Annette
Et tous les jours les bleus visaient
Les petits mouchoirs de Cholet

Cinquième couplet
Ont visé le cœur de Charette
Ont troué… celui qui t’aimait
Et je va mourir ma pauvrette
Pour mon Roi, ma mie Annette
Et tu ne recevras jamais,
Tes petits mouchoirs de Cholet

Sixième couplet
Mais Qu’est-ce là, dans ma poquette?
C’est mon vieux mouchoir blanc… si laid,
Je te le donne pour ta fête,
Plein de sang, ma mie Annette,
Il est si rouge qu’on dirait
Un mouchoir rouge de Cholet.

2 réflexions sur “Le mouchoir …..n’ a pas toujours été déconseillé !

  1. Je ne connaissais pas cette histoire sur l’origine du mouchoir de Cholet. Une histoire fort intéressante qui nous dépeint un mouchoir bien loin de celui utilisé dans un but de coquetterie ou de séduction au XVII 4rt XVIIIème siècle.

  2. Je ne connaissais pas non plus Yann ,, c’est en partant de la  » publicité  » préventive contre le virus que l’idée m’est venue de chercher ….Fier de t’avoir appris quelque chose lol
    ………….

Les commentaires sont fermés.