Un moulin à huile ?

Le moulin de Flayosc :

C’est selon son propriétaire, le plus vieux moulin à huile de France encore en activité. En cinq générations, rien ou presque n’a changé dans ce moulin ancestral.

Intervenants : Max Doleatto, propriétaire du Moulin à Huile du Flayosquet depuis 5 générations, Denis Mons, moulinier au Moulin de Flayosquet, Andréa Castinel , apprenti moulinier en alternance au Moulin du Flayosquet

 

 

 

Un sourire ?

  Un jeune homme au chômage se présente dans un magasin où on vend de tout pour un poste de vendeur : Le patron lui demande si il a déjà de l’expérience dans le domaine de la vente . Le gars :  » Oui monsieur , j’ai déjà tout vendu dans la boutique de mon oncle  »

Le responsable , plutôt amusé décide de le prendre à l’essai …..pour la journée , puis , le soir même il revient le voir pour lui demander ses résultats ….

 » Combien as tu fais de vente ?  »

 » Une seule  »

Le patron :  » Ce n’est pas très brillant , et pour quel montant ?  »

                       » Seulement 200000 euros  » répond le gars

Le patron estomaqué demande quelques explications  :

Le vendeur :

            » Un client s’est présenté , je lui ai vendu  un hameçon, une petite canne au lancer , une série de mouches ,puis je lui ai dit qu’ avec çà , il ne prendrait pas grand chose car ce n’est que le matériel minimum ,alors il a pris en plus une canne à pêche plus grande , un moulinet , les bouchons etc….En lui disant qu’avec çà il pourrait même remonter Moby Dick …Ensuite , je lui ai vendu le reste : Le ciré , les bottes et le bob’ pour pas qu’il ait honte devant les autres : Avec sa canne toute neuve , si il n’a pas l’équipement , il va passer pour un plouc ! Ensuite , je lui ai demandé où il comptait aller pêcher , il m’a dit  » près de la côte . Alors , je lui ai conseillé d’acheter un bateau , il a pris un hors bord de 10 mètres avec 2 moteurs pour le prix d’un …..Après , je lui ai demandé comment il allait se débrouiller pour emmener le hors – bord près de la côte .  » Il n’savait pas quoi répondre , vous vous rendez compte ?  » Alors je lui ai recommandé d’acheter votre Mercédès  , celle que vous vouliez vendre , et une remorque pour tracter le hors bord jusqu’à la côte . On a fait les comptes ; çà faisait 207000 euros , je lui ai fait une remise  : Le tout pour 200000 euros .Et il m’a payé par C.B .

  Le patron : Un client vient pour acheter un hameçon et tu lui vends tout çà , même la Mercédès que je n’arrivais pas à vendre ? !

   Le gars :  » Pas vraiment . Il venait pour acheter une boite de tampons pour sa femme , alors je lui ai dit  » Puisque votre Week – end est fichu , pourquoi n’iriez vous pas à la pêche  »

 

 » graisser la patte  » ?

D’où vient cette expression , qui ( comme chacun sait ) signifie payer pour  » corrompre  » quelqu’un afin qu’il ferme les yeux sur un ( souvent petit ) délit .? 

( Je me souviens encore , avant la C.E.E , mes parents allaient souvent faire des achats en Belgique  où beaucoup de trucs étaient moins coûteux qu’en France ( les cigarettes , le chocolat etc….) . En repassant la frontière , le douanier demandait toujours  » quelque chose à déclarer ?  » . Alors mon père répondait  » non  » en tendant un ou deux paquets de cigarettes au  » gabelou  » et le tour était joué ……

    D’abord connue sous la forme proche de « oindre la patte » au XIVe siècle, cette expression devrait son origine à une habitude de la grande foire au jambon qui se tenait au Moyen Âge sur le parvis de Notre-Dame de Paris. En vertu d’un édit royal, l’Église percevait une taxe sur chaque transaction. Ces dernières étaient donc surveillées de très près par des contrôleurs.

   Or certains d’entre eux, peu honnêtes, acceptaient de fermer les yeux en échange d’un morceau de lard que leur offraient les marchands pour s’attirer leurs bonnes grâces. Ils avaient alors, au sens propre, la patte graissée !