6 jours !pffffff

  Si je ne me trompe, çà fait six jours que je suis hors de chez moi ….Là , je commence à sentir le  » ras le bol  » m’envahir  : Pratique ment plus rien à manger ( suis descendu au village tout à l’heure, mais le seul magasin est fermé ! Evidemment le  » semblant  » de boulangerie aussi !) => Reste un peu de pain de mie , une  » once  » de beurre  et quelques yaourts ( amenés de chez moi et périmés ; boof , je les consomme malgré tout ). En plus ici pas de téléphone ( comment peuvent ils vivent sans téléphone fixe , seulement des portables ? ) Et moi , idiot , j’ai oublié le mien chez moi ! ( moins grave : mon appareil photo aussi ) 

Détails : Seyko est adorable , mais il dort sur mon lit ( au pied ) et laisse des poils partout , sur le lit, le canapé, le sol et même mes vêtements! 

  Enfin , je reste des heures devant la télé ,me couche très tard , n’osant pas trop écrire sur le Net ( est ce que Manu va me lire ? )

Je vais devoir appeler mes parents une fois rentré pour leurs présenter mes voeux ! 

  J’espère que pour vous, mes  » amis  » du net  , tout va bien …

A bientôt …

 

 

Déception => plainte contre le père Noël ! lol

  Le lendemain de Noël, certains adultes se précipitent sur internet pour revendre les cadeaux reçus qui ne les ont pas convaincus… En Allemagne, un petit garçon déçu par ce qu’il avait trouvé au pied du sapin, a décidé… De contacter la police !

C’est un appel pour le moins surprenant qu’ont reçu des policiers en Allemagne, le lendemain du réveillon de Noël. Un petit garçon de 9 ans, furieux déçu de ne pas avoir reçu les  cadeaux  qu’il souhaitait, a décidé de contacter le commissariat de police le plus proche, le mardi 25 décembre dernier.

Cet habitant de Zetel (Allemagne), qui était semble-t-il très en colère, a expliqué aux agents de police, que le Père Noël n’avait pas du tout respecté ses souhaits.

Probablement amusés par la situation, et n’étant pas débordés ce jour là, les policiers ont décidé de se rendre au domicile du garçon, pour « régler » ce conflit avec… le Père Noël.

« Les agents ont donc immédiatement cherché des indices et ont comparé les cadeaux avec la liste de souhaits du petit garçon. Et, en effet, les deux ne coïncidaient pas », raconte un journal allemand qui a relayé l’histoire.

Finalement, les policiers ont trouvé un moyen de calmer l’enfant, en lui expliquant que le Père Noël avait tout simplement dû confondre sa liste avec celle d’un autre enfant…