» Les poules municipales « 

Les poules municipales   ( Auteur : S.Ternoise )

 

Il est sûrement des rapprochements
Que les élus
Préfèrent trouver farfelus
Mais les idées originales
Ont l’avenir mondial

Ainsi d’un côté
Des tonnes de déchets
Déchets alimentaires
Dont on ne sait que faire
Qu’il faut bien détruire
On n’peut pas tout enfouir

Pendant ce temps-là
Dans nos magasins
On vend pour presque rien
Des oeufs qu’une poule fermière
N’os’rait pas sortir
Des son petit derrière

Il est sûrement des rapprochements
Que les élus
Préfèrent trouver farfelus
Mais les idées originales
Ont l’avenir mondial

J’exige un décret
Gouvernemental
Une mesure radicale
Pour le bien des cités
Il faut instaurer
Les poules municipales

Les restes de salades
Les restes de grillades
Tout va à la brigade
Des poules municipales
Tout est recyclé
Plus besoin de brûler

Il est sûrement des rapprochements
Que les élus
Préfèrent trouver farfelus
Mais les idées originales
Ont l’avenir mondial

Où les installer
On va me d’mander
Dans chaque commissariat
Y’a bien un p’tit local
On pourrait mettre là
Les poules municipales

J’exige un décret
Gouvernemental
Une mesure radicale
Pour le bien des cités
Il faut instaurer
Les poules municipales

Il est sûrement des rapprochements
Que les élus
Préfèrent trouver farfelus
Mais les idées originales
Ont l’avenir mondial

2 réflexions sur “ » Les poules municipales « 

  1. Fort bien observé C’est juste le bon sens populaire et le fit de connaître la vie de la nature nettement mieux que les technocrates qui expliquent aux gens du métier comment mieux faire leur travail alors qu’eux-même sont incapables de savoir comment faire pousser quelque chose dans un potager et ne savent pas faire la différence entre un bouc et un bélier, entre un boeuf et un taureau ou un âne et poney.
    Cette histoire de poules municipales, derrière ce texte amusant, est une réalité : lorsque j’étais enfant et adolescent, j’allais régulièrement donner aux poules, aux coqs, aux pintades et aux canards les restes des épluchures des légumes et quelques restes de viandes.

  2. Salut Yann
    Qu’ajouter à ton commentaire ? Si ce n’est que je suis tout à fait d’accord bien entendu .
    P.S: Chez moi, c’était la même chose : Nous , les enfants nourrissions les volailles ( qui vivaient en liberté dans un enclos avec un local / poulailler où nous récoltions les œufs ….) avec les restes de nourriture …..
    A plus
    F.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s