Et pis..fanny…

  Ce dimanche 7 janvier ,( sauf erreur du païen que je suis ) c’était le jour de l’épiphanie……Pour les chrétien ,l’Épiphanie célèbre la manifestation de Dieu aux mages.rois mages L’évangile dit : « Ils se prosternèrent et l’adorèrent. Ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. » L’or est la marque de la royauté, l’encens, celle de la divinité et la myrrhe, utilisée dans l’embaumement, celle de la renaissance.

Mais que vient faire cette savoureuse galette souvent fourrée à la frangipane là de dans ?galette

« Le partage de la galette n’a rien à voir avec la religion. Cela faisait partie des célébrations autour du solstice d’hiver, propice aux divinations. Les chrétiens la mangent lors de l’Épiphanie et la célébration des rois mages. Cependant luthériens, calvinistes et certains catholiques se sont opposés à cette coutume païenne, comme le prouve ntre autre les discours du chanoine de Senlis en 1664, qui n’approuvait pas le côté festif de la galette. »
Une coutume ancienne
Il est difficile de ne pas faire le lien avec les Saturnales de l’époque romaine: un roi était élu et donnait des gages.

   Durant ces fêtes, au moment du solstice d’hiver, maîtres et esclaves étaient sur un pied d’égalité et tout le monde mangeait à la même table. C’était dans l’idée de revivre l’Age d’or (ou l’éternel printemps). Certains prétendent qu’un condamné à mort était élu puis sacrifié après les fêtes. Or c’était le cas à Babylone, pas à Rome. »
Le « roi boit » ? :
« L’élection d’un roi ou d’un gagnant remonte au moins aux Saturnales romaines. La coutume du « roi boit » daterait du  XIVe siècle. Et « tirer un roi » était commun dès le Moyen-Âge, le 5 janvier. Normalement, celui qui trouvait la fève devait payer sa tournée à la tablée. Certains prétendent que les plus avares avalaient la fève afin de ne pas débourser d’argent. C’est ainsi que serait née la fève en porcelaine, pour que le « roi » craigne de l’avaler. »
« Le roi de fantaisie apparaît aussi lors du Carnaval, pour l’avènement du printemps. »

   Il semblerait qu’à l’origine , la fève n’était pas cachée dans la galette mais dans un sac où on mélangeait un haricot rouge parmi les haricots blancs haricots( autant de haricots que de convives ) . C’était un enfant qui  » tirait les rois  » : Il plongeait sa main dans le sac , sortait les haricots un par un en nommant les convives . Lorsqu’il sortait le haricot ( fève ) rouge, l’assemblée criait  » vive le roi  » et on fêtait toute la journée celui que le sort avait désigné . 

 Ensuite, la galette était partagée en prenant soin de garder « la part du pauvre  » ( ce jour là , les plus malheureux allaient de porte en porte demander la part  » la part du bon dieu  » . Dans certaines régions , il y avait aussi la part des absent ( le fils parti à la guerre, le marin , le pêcheur qui n’était pas rentré  etc….). Cette part était rangée dans la huche jusqu’à leur retour , un façon de leurs dire  » nous avons pensé à vous  »  ( Si elle se conservait longtemps sans moisir , c’était un bon présage  ). Puis on se mit à mettre une véritable fève , un haricot blanc  ou encore un pois chiche dans le gâteau ( plus dans le sac ) .

  Les fèves en porcelaines telles qu’on les trouve aujourd’hui  ne sont apparues que fin du 17ème siècle  ( 1875 /80 ) . A l’époque , il y avait plusieurs forme de fève symbolisant chacune un  » présage « , un souhait  :La chance, l’Amour, la richesse , le pouvoir  ou encore la vertu ( cette dernière : La fève était l’image de l’enfant Jésus . Au milieu du 20 ème siècle , les formes , motifs ,couleurs et même matières se sont multipliés fèves…Pour le grand plaisir des  » fabophiles  » ( collectionneurs ) ….Certains musées en rassemble plus de 20000 !

 

 

Y a plus de jeunesse lol

   Par un beau matin de printemps, un petit garçon sort pour la première fois la belle bicyclette qu’il a reçue pour Noël. Il rencontre un policier à cheval.policier

Le policier le regarde et lui dit :
– Ta bicyclette est bien belle, l’as tu reçue du Père Noël?
– Oui Monsieur l’agent.
– Alors, lui dit l’agent tout en lui donnant une contravention de $25. Tu donneras çà à ton père, et tu diras au Père Noël que la prochaine fois il faudra qu’il mette un voyant rouge à l’arrière de ta bicyclette.
Le petit gars prend le ticket et dit à l’agent:
– Votre cheval est bien beau, c’est aussi un cadeau du père Noël?
L’agent qui décide de rentrer dans le jeu lui répond :
– Oui, c’est aussi un cadeau du Père Noël, pourquoi?
– Alors vous direz au Père Noël que pour un cheval, le trou du cul se met derrière et non dessus!

 » les ballons rouges « 

Les paroles:

Serge Lama – Yves Gilbert)

Je n’ai pas eu de ballon rouge
Quand j’étais gosse dans mon quartier
Dans ces provinces où rien ne bouge
Tous mes ballons étaient crevés
Je n’ai pas eu de vrai vacances
Seul, face à face avec la mer
Quand le cœur rythme la cadence
Des mouettes qui nagent dans l’air

{Refrain:}
J’ai rien d’mandé, je n’ai rien eu
J’ai rien donné, j’ai rien reçu

Je n’ai jamais joué aux billes
Quand j’étais gosse dans mon quartier
J’étais cloué dans ma famille
Comme un martyr à son bûcher
Je n’ai pas eu de promenade
Seul, face à face avec le vent
Je lisais le Marquis de Sade
Et j’aimais déjà les divans
{au Refrain}

Les fées n’étaient pas du voyage
Quand j’étais gosse dans mon quartier
Elles vivaient de leurs avantages
Elles étaient toutes syndiquées
Je n’ai pas vu dans les étoiles
Le carrosse de Cendrillon
La mienne avait une robe sale
Mais elle n’avait pas de chaussons
{au Refrain}

Pourtant j’avais déjà la chance
Quand j’étais gosse dans mon quartier
De ne pas attacher d’importance
A ce que les autres pensaient
Et je n’ai pas vu dans l’Histoire
Quelque guerrier ou quelque roi
Assoiffé de règne ou de gloire
Qui soit plus orgueilleux que moi

J’ai rien d’mandé, je n’ai rien eu
Mais j’ai fait … ce que j’ai voulu …

C’est reparti pour un tour…

  Lundi est là depuis 4 heures déjà et je n’ai toujours pas sommeil ! Il faut dire que la nuit dernière , j’ai dormi QUATORZE heures!!!!!

En théorie, Manu devait passer ce lundi vers 14 h pour m’accompagner à mon ancienne banque afin de mettre définitivement les  » choses au point  » ( bien que mon compte bancaire y soit clos, ils acceptent encore des opérations , des débits => Ils me relancent sans cesse car le compte est à découvert et ne tiennent pas compte de mes réclamations à ce sujet ).

Evidemment , Emmanuel le sait et…….Comme il ne laisse jamais tomber son vieux père , a décidé de  » prendre les choses en main  » .

Nous devions y aller ce lundi , mais la sœur de Lise ( son épouse ) a accouché de 2 jumeaux ( heuu le  » 2  » est peut-être inutile puisque ce sont des jumeaux ? ) …

Décidément, j’ai un fils formidable ; je ne regrette pas de m’être battu il y a plus de 37 ans pour obtenir  » sa garde  » . A cette époque , j’étais  » son soutien , confident  » , aujourd’hui , il est  » ma béquille  » …..( Fardeau ? )vieillard